Le Jaune, une petite histoire:

En 2009, le jaune est à la mode, c’est Elle qui le dit. En fait, il est réhabilité, souvent rejeté puis remis au goût du jour, longue lutte entre amour et désamour.
Vénéré en Chine et longtemps réservé à l’Empereur, le jaune garde une place importante en Asie où il symbolise la richesse, le pouvoir ou la sagesse. Chez les Grecs et les Romains il est aussi très apprécié et joue un rôle social et religieux important. Puis au Moyen Age en Occident, c’est tout le contraire.
Alors qu’il devrait évoquer le soleil, la lumière et la chaleur et par extension la vie, l’énergie, la puissance, le jaune véhicule au contraire des symboles négatifs. Michel Pastoureau, théoricien des couleurs, relève que "l’or semble avoir absorbé tous les symboles positifs du jaune, qui a été dépossédé de sa part positive pour devenir une couleur éteinte, mate, triste… pis il est devenu symbole de trahison, tromperie, mensonge ».
Dans la culture médiévale les textes rapportent que le jaune est la couleur des traîtres; il finira par devenir la couleur de l’exclusion, transmise aux juifs par Judas dès le 13è siècle avec un signe distinctif (rouelle ou table de la loi ou étoile d’orient) dans la gamme des jaunes-rouges. Les nazis ne feront que reprendre les symboles médiévaux.
Les briseurs de grèves, syndicats crées en 1899 pour collaborer avec les patrons sont réputés trahir leurs collègues ouvriers et encore appelés "les jaunes" en souvenir de leur emblème : un brin de genêt et un gland jaune. Quant au passeport jaune, c’était celui réservé aux ancien forçats (1859) parce qu’imprimé sur papier jaune.
Symbole de la maladie (Jaunisse, fièvre jaune), de la vieillesse, il a mauvaise réputation: il pactise avec le Diable (sentir le soufre).
Depuis le début du 21è siècle la couleur or est associée à tout ce qui est vulgaire, ostentatoire (bling-bling).
En anglais, le jaune est également associé à plusieurs aspects négatifs, notamment aux journaux à sensation et au journalisme malhonnête, que l'on appelle « yellow journalism », ainsi qu'à la lâcheté comme dans « yellow belly » que l'on traduirait par « froussard ».
Et pourtant...
Depuis l'antiquité, le Jaune irradie les artistes.
Dans les années 1860-1880, il se produit un changement de palette chez les peintres, qui passent de la peinture en atelier à la peinture en extérieur, et un autre changement quand on passe de l'art figuratif au semi-figuratif, puis à la peinture abstraite: celle-ci utilise moins la polychromie, elle use moins des nuances.
C'est aussi le moment où, l'art se donne une caution scientifique et affirme qu'il y a trois couleurs primaires: le bleu, le rouge et notre jaune.
Le Jaune est donc une couleur fondamentale.
Citons Van Gogh qui était fasciné par la couleur jaune. Fantastique coloriste, véritable broyeur d'ors, c'est en Provence qu'il exprime son obsédante passion et qu'il atteint, selon son expression 'La haute note jaune'.
Il donnera au jaune ses lettres de noblesse, et écrivait à son frère Théo: "Un soleil est une lumière que faute de mieux je ne peux appeler que jaune, jaune soufre pâle, citron pâle, or... c’est si beau le jaune !"
De Juillet à Novembre 2007 à Arles, l'artiste nîmois Claude Viallat fit une très belle exposition d’un ensemble de 60 oeuvres faisant toutes référence au travail de Van Gogh en confrontant les enjeux picturaux non pas du jaune mais des jaunes, couleur qui est pour lui "une envie, un besoin irrépressible d’affirmer son intensité et sa luminosité".
Le jaune attire l'attention.
On l'utilise pour signaler un danger potentiel ou une interdiction, notamment en circulation automobile : avant de devenir rouges, les feux de circulation passent au jaune ; les panneaux routiers annonçant des travaux de construction ou d'autres dangers sont jaunes ; les doubles lignes jaunes signalent une interdiction de traverser la chaussée.
En publicité, le jaune sert souvent à capter le regard, les compagnies de taxis new-yorkaises et les éditeurs d'annuaires téléphoniques - avec leurs pages jaunes - l'ont compris depuis longtemps.
Dans les sports, le jaune a différentes significations : au football européen, le « carton jaune » est utilisé pour donner un avertissement à un joueur, alors qu'en cyclisme, le maillot jaune est celui du vainqueur du fameux Tour de France.